MIRKA LUGOSI

 

w

 

w

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le voyage sentimental de Mirka LUGOSI.

Mirka Lugosi est multiple.
Performeuse radicale dans les années 80 lors de soirées alternatives et musicales, modèle pour le photographe Gilles Berquet, elle est aussi connue pour ses dessins minutieux où elle laisse libre cours à sa fantaisie, à ses pulsions. En 2012, elle a exposé au Palais de Tokyo dans les modules de Pierre Bergé et au Confort Moderne de Poitiers.
Dans les différents aspects de son travail, c'est l'implication du corps qui joue d'abord, avant la réflexion.
Dans le dessin c'est la main qui travaille, qui danse. C'est là aussi une forme d'interprétation par le corps comme dans son travail avec le photographe Gilles Berquet, où elle est un modèle actif, impliqué dans le processus de création.

Mirka Lugosi se désigne elle-même comme un peintre d'images.
Elle travaille par accumulation, par association d'idées, par strates. Elle observe beaucoup. « Je me sens comme un capteur des éléments, je m'en fais un territoire et petit à petit l'accumulation crée un filtre naturel des perceptions. Je travaille plutôt en mode de perception plutôt qu'en mode d'observation. » dit-elle.
En plein de petites touches elle approche au maximum des choses complexes, confuses.
Sans aucun estompage, elle travaille à la mine de plomb la plus fine qui existe. C'est une virtuose du dessin.
Elle fantasme la nature de façon sensuelle, érotique, y fait se fusionner les humains et le règne animal, y fait surgir des formes indéfinies, des paysages poétiques, un univers qui lui est propre.

L'œuvre de Mirka Lugosi questionne, inquiète et fascine.

 

Le Voyageur Sentimental. Gilles Berquet.

"Je ne prétends pas dire ce que sont les choses, je raconte la sensation qu'elles me firent" (Stendhal)

Ce qui surprend dans l'approche du dessin par Mirka Lugosi c'est sa capacité à percevoir plus qu'à observer : 
Mirka ne dessine pas d'après nature mais depuis l'image de la nature prise au piège d'un miroir sans teint.
A l'instar de Lawrence Sterne qui contribua à faire du récit de voyage un genre nouveau à la fin du 19ème siècle (a sentimental journey through France and Italy -1768), Mirka Lugosi nous convie à un voyage où le minuscule, l'inhabituel et le fugace prennent la place du répertoire classique de l'observation objective. Les objets et les personnages sont traités sans aucune hiérarchie, avec la même précision. 
Chez Mirka Lugosi, la mine de crayon n'est pas seulement l'outil, elle est avant tout la matière qui constitue son univers : Les arbres sont de crayon, comme les animaux ou les humains, le ciel et les montagnes. 
En jouant avec les formes capricieuses de la nature, en s'inspirant d'elle pour mieux la transfigurer, elle fait que chaque chose devienne naturellement artificielle. 
Mirka Lugosi raconte des histoires comme on se promène. Elle provoque des rencontres fortuites et souvent improbables ; elle note ce qui la touche et non ce qui est juste. Elle remue des sensations contradictoires, du merveilleux à l'effrayant, comme autant de manifestations climatiques. Et si elle montre le plus souvent une beauté mélancolique, elle est toujours terriblement exaltante.

Clamart, le 22 Juin 2012

 

Expositions personnelles

2011
L'homme invisible, le Confort Moderne, Poitiers
Datura park, Galerie Chantier Boîte Noire, Montpellier
Off Modern , Palais de Tokyo, Paris

2009
Dear Times's Waste, Galerie Caroline Pagès, Lisbonne

2008
Je n'ai aimé que toi (avec Gilles Berquet), Centre d'Art Albert Chanot, Clamart

2007
Le malaise enchanté, Galerie Air de Paris
Ladies in love, Galerie le monte-en l'air, Paris
Mirka Lugosi et Gilles Berquet, Galerie Obsis, Paris

 

Expositions collectives

2011
cocoon@plateforme, Galerie Plateforme, Paris
tenebr(o) (variations), centre d'Art de l'onde, Velisy-Villacoublay

2010
FIAC 2010, Galerie Air de Paris
Drawing Room 010, Galerie Chantier Boîte Noire, Montpellier
Previosly on Optical Sound, Galerie Frédéric Giroux, Paris
Miroir noir, Fondation Ricard, Paris

2009
Salon du dessin contemporain, Galerie Chantier Boîte Noire, Montpellier
Showroom #4, Galerie Chantier Boîte Noire, Montpellier
Phase Zéro, galerie Serge Aboukrat, paris
Salon du dessin contemporain, Galerie Air de Paris
Terriblement beau, terriblement faux, Galerie Esther Woerdehoff, paris

2008
Art Basel, Galerie Air de Paris, Bâle
FIAC 08, Galerie Air de Paris, Paris
Tryptique, Galerie 5, Angers