Alain DIDIER

" Pinède au pinacle "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alain Didier procède par accumulation d’éléments végétaux, en les ordonnant comme pour un rituel, selon des formes géométriques simples, mettant en évidence des associations paradoxales: plein/vide, déclin/régénération, fragilité/rudesse… Il traduit ainsi son expérience de la marche qu’il vit comme un moyen d’éprouver pleinement sa participation à la Nature, dans l’alchimie qui s’opère entre celle-ci et son propre corps. A travers cette exposition Alain Didier nous dit la beauté du monde et sa brutalité.

Né en 1948 à Grenoble, Alain Didier découvre vers l'âge de 16/17 ans la peinture moderne grâce à un galeriste grenoblois qui lui transmet sa passion pour l'art et l'encourage à suivre des cours d'histoire de l'art.

Ancien élève de l'Ecole du Louvre, son intérêt pour le monde des formes se double vite d'une attirance pour les mythes et les symboles dont l'étude vient peu à peu nourrir une quête personnelle de sens.

En lien direct avec cette recherche, sa fascination pour la haute montagne l'amène à fréquenter assidûment le pays du Mont Blanc où il choisit de s'installer dans les années 70.

De retour à Grenoble, au début des années 80, il exerce le métier de libraire et c'est vers l'âge de 45 ans que sa curiosité vis à vis de l'art contemporain se réactive vivement. Vocation tardive et/ou parcours atypique, il commence alors à rechercher des procédés simples à mettre en oeuvre pour exprimer son lien étroit à la nature, un lien nourri par de fréquentes marches.

Il vit l'art de plus en plus comme il vit la marche, non comme un métier mais comme une manière d'être, de déplacer son regard, comme un moyen fondamental d'accès à soi et de ressentir sa participation au monde.


Expositions personnelles:

Grenoble - Atelier “L'Ocre bleu”- juin 1999

Voiron - Galerie 3 heures moins le qu'arts - avril 2005